K2D3 Liposomé

La Vitamine D3 et la Vitamine K2 existent maintenant sous cette nouvelle forme liposomée, forme qui potentialise considérablement leur absorption intestinale et donc leurs effets physiologiques.

43,00 €
TTC
Quantité

Vitamines K2 et D3 liposomées

Depuis une petite dizaine d’années, la vitamine D occupe souvent le premier des carences dénoncées en raison de notre mode de vie inadapté à la finalité de l’être humain, et cela entre autres en raison du manque de contact avec la nature.
Des recherches de plus en plus nombreuses démontrent le rôle majeur de cette vitamine dans au moins 17 problèmes de santé majeurs allant des problèmes dégénératifs graves aux déminéralisations ou à l’ostéoporose. 
Ces études mettent également en évidence que de par le monde au moins 50 % des adultes au-delà de 50 ans souffriraient d'un déficit en vitamine D. Cette carence affecte une proportion importante de jeunes adultes, mais aussi bon nombre d'enfants.

Les sources et les formes de vitamine D

Normalement, l’apport le plus important de vitamine D s’effectue par l’intermédiaire de la peau. En effet, sous l'action des rayons solaires, l’organisme synthétise de la Vitamine D3. L’on trouve également cette vitamine dans l'alimentation. L'ergocalciférol ou Vitamine D2 est plutôt présent dans les végétaux. Quant au cholécalciférol ou Vitamine D3, il provient essentiellement des produits animaux dont les poissons de mer gras, l'huile de foie de morue, le jaune d'œuf et dans une plus faible proportion des abats, des pâtés, des champignons...                     
Les différentes formes de vitamine D sont transportées puis métabolisées par le foie en calcidiol ou 25(OH)D3. Ensuite, au niveau des reins, il prend une forme active, 1-25(OH)²D3, forme responsable de la majorité des effets bénéfiques de cette vitamine. 

Les incroyables propriétés de la vitamine D

Auparavant, la vitamine D était uniquement considérée comme étant nécessaire à la prévention du rachitisme et du ramollissement osseux. Son rôle dans la participation à la prévention de l’ostéoporose et aux fractures du col du fémur (en association avec un apport de calcium dont fait partie le pidolate) du sujet âgé est maintenant bien établi. 
Les bienfaits de la vitamine D vont pourtant bien au-delà de la seule santé du squelette avec des effets extra-osseux originaux et souvent inattendus. C’est ce qu’ont mis en évidence des études cliniques et épidémiologiques tout à fait passionnantes. 

Les bénéfices établis et démontrés par les études scientifiques au cours de ces 20 dernières années :
- La vitamine D participe à réduire la mortalité liée aux problèmes dégénératifs et à ceux de la circulation. Ils constituent environ 70 % des causes de décès dans nos pays civilisés. 
- La vitamine D soutient l’efficacité du système immunitaire. Les personnes carencées sont plus fréquemment atteintes par des affections hivernales. En modulant l’immunité, la vitamine D contribue à atténuer les problèmes chroniques.  
 - La vitamine D et la mémoire : il a été démontré que les hommes aux taux de vitamine D plus bas sont ceux dont les capacités intellectuelles s’amenuisent le plus en vieillissant. Une équipe de chercheurs de l'université de Los Angeles a découvert que la vitamine D et la curcumine contribueraient à la prévention des pertes de mémoire liées à l’âge ou à une maladie. 
 - La vitamine D et le tonus musculaire : l’action favorable de la vitamine D3 sur le système ostéo-articulaire se couple à une augmentation de la force musculaire. Une étude réalisée en maison de repos chez des séniors a montré une réduction de 22% des chutes parmi les pensionnaires supplémentés en vitamine D. 

Comment établir si vous manquez de vitamine D ?

La carence en vitamine D est très fréquente chez les habitants de l’hémisphère nord. Des statistiques démontrent qu’environ 80% des Français seraient en manque de vitamine D durant la période hivernale.
Le seul moyen d’en avoir la certitude est d’effectuer une prise de sang qui mesurera le taux de calcidiol (25(OH)D3 ) sanguin. Il devrait être supérieur à 50 ng/ml (nanogrammes par millilitres) durant toute l'année, et ce tant chez l’enfant que chez l’adulte. Le résultat idéal devrait avoisiner les 60-80 ng/ml. Ce qui reflète quelques réserves en vitamine D. 
Attention, de nombreux laboratoires indiquent une valeur normale à partir de 30 ng/ml. Ce chiffre est totalement insuffisant !
D’autres laboratoires utilisent une unité différente à savoir les nanomoles par litre (nmol/L) plutôt que les nanogrammes par millilitres (ng/mL). 
Pour convertir les nmol/L en ng/mL, il faut les diviser par 2,5 (ex : 125 nmol/L = 50 ng/mL).   

La vitamine K2 : la garantie d’os solides

Comme pour la vitamine D, il existe deux formes de vitamines K. La vitamine K1 (phylloquinone) est d’origine végétale. Dans notre alimentation, on la trouve principalement dans les légumes verts, dans certaines huiles végétales (colza ou soja) et dans le jaune de l’œuf (principalement cru). Elle intervient dans les phénomènes de coagulation du sang. Quant à la vitamine K2 (ménaquinone), elle est fabriquée par notre propre organisme et plus particulièrement par la flore intestinale (bactéries E-Coli)  à condition que celles-ci soient en bon état. Il est malgré tout possible de la retrouver dans l'alimentation dans les huiles de poisson, dans le yaourt, dans le fromage, dans le lait et dans le foie.  

La vitamine K2 permet de fixer le calcium au bon endroit !

Les apports naturels de calcium ne se déposent normalement qu’en deux endroits : les os et les dents. Malheureusement, avec l’âge des dépôts anormaux de calcium peuvent apparaître dans d’autres tissus mous ou sur certaines parois internes. Ce phénomène est connu en médecin et chez les personnes d’un certain âge. Cela vient du fait qu’en vieillissant, le corps perd la capacité à réguler la balance calcique chargée de distribuer le calcium aux bons endroits. Avec l’âge la balance s’effectue dans le mauvais faisant fuir le calcium des os (ostéoporose). Cet élément se fixe alors aux endroits où il ne devrait pas. 
La vitamine K2 aide à réguler cette balance en conservant le calcium dans les os plutôt que de le laisser migrer vers d’autres tissus mous. Mieux encore, les dernières recherches indiquent que la vitamine K2 permet même d’inverser le phénomène de mauvaise calcification, ce qui en fait à ce jour le seul moyen pour tenter de freiner ce phénomène dangereux. 

La vitamine K2 : la vitamine anti-âge

Nous venons d’expliquer qu’en vieillissant, des dépôts de calcium ont tendance à s'accumuler dans les tissus mous et inadéquats de l’organisme. Lors d’autopsies sur des personnes âgées, des médecins ont constaté le manque de souplesse évident de certains tissus qui ressemblent « à de la pierre ». Cette calcification non physiologique pourrait être impliquée dans de nombreux soucis de santé qui affectent les personnes âgées.  Rétablir un taux optimal de vitamine K2 contribue à se protéger de tous ces troubles. Ainsi plusieurs chercheurs considèrent cette vitamine comme l'un des nutriments les plus importants pour freiner le vieillissement. Un groupe d’experts européens s’est récemment prononcé sur le bénéfice apporté par une supplémentation de 100 à 150 μg de vitamine K2 dans une population qui la consommait par l'intermédiaire de compléments alimentaires naturels. 

La solution idéale : coupler Vitamine D3 et Vitamine K2 sous forme liposomée.

Nous savons maintenant avec certitude que les apports de substances naturelles sous forme liposomée sont nettement plus performants que sous d’autres formes.
La Vitamine D3 et la Vitamine K2 existent maintenant sous cette nouvelle forme liposomée, forme qui potentialise considérablement leur absorption intestinale et donc leurs effets physiologiques.
Rappelons que les liposomes sont de petites vésicules formées d’une bicouche phospholipidique présentant un compartiment central aqueux dans lequel est encapsulé le type actif utile. Cette encapsulation évite les attaques acides de l'estomac et permet de délivrer le produit directement dans le sang. De là, il sera directement véhiculé intact jusqu'aux cellules.
Le secret de cette nouvelle technologie réside dans le fait que le produit est protégé par la microsphère liposomale. Il n'en sortira que lorsque la capsule phospholipidique entrera en contact avec la membrane lipidique d'une cellule. Le principe actif entièrement intact est alors directement transféré au cœur de la cellule, où il pourra être actif !

Conseils d’utilisation 

• La dose normale conseillée est de 6 gouttes par jour (0,30 ml), diluées dans un peu d’eau. 
• 6 gouttes de vitamine D et K2 liposomées équivalent à 3 mg de cholécalciférol (vitamine D3)  et à 1,5 mg de ménaquinone (vitamine K2) 

Composition

Pour 6 gouttes : Phosphatidylcholine 30 mg – Vitamine D3 (Cholécalciférol) 3 mg – Vitamine K2 (Ménaquinone) 1,5 mg – Gomme arabique – Gomme xanthane – Acide ascorbique – Eau purifiée – Arôme d’origine naturelle. Poids total pour 6 gouttes : 300 mg.

K2D3
699 Produits

Fiche technique

Conditionnement
60ml
Ingrédients
Phosphatidylcholine 30 mg – Vitamine D3 (Cholécalciférol) 3 mg – Vitamine K2 (Ménaquinone) 1,5 mg – Gomme arabique – Gomme xanthane – Acide ascorbique – Eau purifiée – Arôme d’origine naturelle. Poids total pour 6 gouttes : 300 mg.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

16 autres produits dans la même catégorie :